Styliste vestimentaire passionnée du vêtement, de la mode et de la silhouette féminine désirant vous mettre en valeur vous mesdames de Gatineau-Ottawa et de l'Outaouais.

N'oubliez pas, toutes les femmes sont belles !

30 juin 2014

Les créateurs québécois

Cultiver sa propre identité à: l'audace du design québécois par Zoé Dérout

Qui a dit que Milan, New York, Londres ou encore Paris avaient le monopole de l’implantation des nouvelles tendances mode? Montréal fait partie des exemples à suivre, avec notamment le Festival de la mode annuel qui met en lumière les créations d’une cinquantaine de designers québécois. Des créateurs qui sont reconnus de par le monde pour leur créativité et leur respect de l’environnement. Influences européennes et occidentales, artisanat local, nouvelles vagues d’immigration... voici trois vecteurs supplémentaires qui façonnent la mode montréalaise.

Un esprit « vert » bien dans son temps

Robes nude, hauts asymétriques, caban avec poignets en bois... au rang des dernières créations des designers québécois, il y a de quoi être surpris, et surtout enchanté! Le dénominateur commun entre les designers québécois les plus prestigieux semble être cet intérêt affirmé pour les matières naturelles, notamment le coton, le lin, le cuir et le bois. À l’heure où la « mode green » prend de plus en plus de place dans l’univers de la mode et du prêt-à-porter. Les dernières éditions de la semaine de la mode new-yorkaise témoignent de ce concept bien senti. Le lin et le coton pour les vêtements fluides, légers, aériens et épurés. Le cuir pour sa polyvalence, son raffinement, son évolution imprévisible et sa grande qualité. Le bois noble, en plus d’être naturel, s’affirme pour les accessoires et pour le plus grand bonheur des adeptes du style ethnique, bohème et baroudeur.

Des influences venues de tous les horizons

Les designers du Québec aiment plus que tout le style chic décontracté, l’élégance décontractée au naturel, sans trop de fioritures. La mode québécoise est ni minimaliste, ni sophistiquée, on pourrait dire sans trop de risque que nous sommes au carrefour entre la culture française et américaine, puisque là est bien l’une des représentations de la culture canadienne. Un subtil mélange entre la décontraction et le minimaliste d’une part tout en incluant le raffinement voire l’ostentation d’autre part. Résultat? Des coupes simples, soignées, structurées, confortables, dans l’air du temps, et ô combien authentiques!

Une montée en puissance à l'échelle internationale

Si une cinquantaine de designers québécois ont tiré leur épingle du jeu lors de la dernière décennie, la fine équipe semble être emmenée par la truculente Ève Gravel, ou l’illustre Denis Gagnon. La première dit tirer son inspiration directement de la ville et de son dynamisme, de sa population ouverte d’esprit et de ses expressions artistiques. Le second fait quant à lui l’unanimité auprès des grands noms de la mode, avec un talent particulier pour la juxtaposition et les contrastes. D’autres créateurs tels que Jean-François Noël, Melissa Nepton ou Josiane Perron ne sont pas en reste. Leur concept prend son envol aussi bien sur le plan hexagonal qu’à l’international. Leurs créations sont simples, accessibles, à la fine pointe des tendances originales. Leurs créations parviennent à être séduisantes sans pour autant tomber dans une mode aux tendances momentanées et instantanées, impersonnelle et économique, qui se soustrait à leur genèse conceptuelle et artistique.

Pour lire d’autres articles, veuillez consulter Monmodedevie.com le blogue mode traitant de mode, accessoires, sorties ou encore beauté.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire